Extrait d'un gros livre - numéro 2

05/11/2019

« Extrait d’un gros livre dont le nombre de pages reste à déterminer »


[…]



Nous nous aimons Nous quitterons la ville Nous allons nous unir à la campagne Nous irons vers l’Est Nous méditerons et nous nous aimerons sans désirs Nous allons quitter notre maison Nous prendrons nos affaires Nous n’allons pas parler Nous nous prendrons la main Nous nous prendrons les mains Nous aurons nos mains sur le visage de chacun Ma main sera ouverte sur ton visage éclairé par la basse lumière Et puis nous continuerons vers l’Est Et puis nous nous déplacerons vers très loin Nous nous aimerons dans le vide silencieux des grands espaces naturels Nous allons méditer vers le dehors de la ville Nous serons allongés dans un champ Nous nous aimerons dans un champ Je prendrai ta main Nous prendrons foi Nous ne dirons plus rien Tu sentiras ma peau dans l’herbe du champ J’aurai ton haleine excitée dans l’herbe du champ éclairée par la douce lumière du jour naissant Nos mains à l’emploi Nous n’allons prononcer aucun mot Nous activerons nos muscles secrets Nous allons nous baiser puis méditer dans les grands espaces naturels et lents Nous-mêmes serons lents hors de la ville Tu sentiras l’odeur de la lumière froide du jour en naissance Je sentirai la chaleur du champ herbeux Nous nous mouillerons très loin Nous allons nous unir lentement et avoir plusieurs enfants numérotés hors de la ville Nous aurons un bungalow Nous aurons une yourte Nous aurons une tente Quechua™ hors de la ville Puis méditerons encore Puis prendrons nos mains à nouveau En silence Nous n’aurons aucun désir Nous aurons nos mains et nos muscles secrets le plus activé possible Voilà la vision Le langage est un virus Nous allons nous unir Nous serons secrets, indésirés, et conscients du retour C’est le printemps Nous irons dans la lumière Nous prendrons forme Nous serons heureux


On peut continuer à marcher.


[…]



N.L.